Le Bailli de Suffren
Le Bailli de Suffren, Rayol-Canadel

Le Bailli de Suffren

Origine et description succincte du projet

Le Bailli de Suffren au Rayol Cadanel Le Bailli de Suffren, bordé par la Méditerranée, baigné de lumière, planté au sein d’une nature préservée, a offert de nombreuses sources d’inspiration à l’architecte d’intérieur François Champsaur, qui a souhaité apporter « l’esprit du Sud » à ce bâtiment à l’architecture des années 60. Le jardin utilise les éléments forts du paysage, créant un jeu subtil entre la roche et la Mer Méditerranée ouvrant ainsi une vue unique sur les Îles d’Or. La végétation vient désormais habiller le style contemporain de l’édifice. Les couleurs et le graphisme des feuillages offrent un jardin raffiné dans une association de plantes grasses, d’agapanthes et de jasmins aux parfums envoûtants.

Fiche technique

Coordonnées
Le Rayol-Canadel (83820) – Var

Maîtrise d’ouvrage
Privé

Maîtrise d’œuvreLe Bailli de Suffren au Rayol Cadanel
François Champsaur (architecte d’intérieur)

Conception
François Champsaur / Jean-Laurent Félizia

Réalisation
2017

Programme
Rénovation de l’hôtel Le Bailli de Suffren et requalification des espaces extérieurs

Surface aménagée
1000m²

Mission confiée à Mouvements et Paysages
Conseils – Réalisation – Suivi du jardin

Palette végétale

Le Bailli de Suffren au Rayol CadanelJasminum polyanthemum (Jasmin d’hiver blanc), Pistacia lentiscus (Lentisque), Rhyncospermum jasminoides (Jasmin), Pittosporum tobira nana (Faux oranger du Japon nain), Phyllirea angustifolia (Filaire à feuilles étroites), Muelhenbeckia complexa (Renouée de Nouvelle-Zélande), Myrtus communis (Myrte corse), Ampelopsis aconitifolia (Vigne vierge), Crassula ovata, Sanseverina trifasciata, Asparagus sprengerii, Phormium tenax (Lin de Nouvelle-Zélande), Fatsia japonica (Aralia du Japon), Musa basjoo (Bananier du Japon), Bougainvillea glabra ‘Louis Wattan » (Bougainvillée), Laurus nobilis (Laurier sauce)